La médecine - Petite histoire -

Publié le par Tina

Ces articles sont signés Véronique Gié, sur mon magazine de Jeux.

 

 

 

Le saviez-vous ?

 

Il est dit que la médecine a toujours été une source d’histoires

En voici quelques unes :

Il se peut que vous vous sentiez mieux.

 

Les hommes préfèrent les rondes.

7662171e

 

 

Depuis 1949, l’université américaine de Yale rassemble les travaux  réalisés par les anthropologues du monde entier sur l’obésité.

À partir de ces collectes, les chercheurs ont mis en évidence que dans plus de 80% des cultures traditionnelles sur lesquelles ils disposent de données, les hommes manifestent une préférence pour les femmes bien en chair.

 

 

 

 

Médecine chinoises

 

La médecine traditionnelle chinoise est très différente de la médecine occidentale.

Yin YangElle distingue, d’une part, les << cinq organes d’essence yin>> : le foie, le cœurs, la rate (considérée comme l’organe digestif le plus important), les poumons et les reins.

D’autre part il y a  << cinq viscères d’essence  yang  >> : l’intestin grêle, le gros intestin, la vessie et l’estomac. A ces organes il faut ajouter le très mystérieux <<Triple Réchauffeur>> (sanjiao), que la médecine chinoise ne localise pas avec précision. Il ferait interagir les reins, les poumons, la rate et la vessie avec les << six entrailles exceptionnelles >> que sont le cerveau, l’utérus, les os, la moelle, les vaisseaux et la vésicule biliaire.

Pas simple de s’y retrouver…

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 ! Les Piqûres !

 

infirmiere.jpgSi, depuis longtemps, la médecine utilisait le principe de la seringue pour injecter des substances  dans les orifices naturels du corps, la seringue dite << hypodermique >> -littéralement << sous la peau  >> est assez récente.

En effet, c’est en 1853 que le chirurgien Français Charles Pravaz fut le premier à utiliser ne seringue dont l’aiguille était assez fine (moins qu’aujourd’hui tout de même !)  pour pénétrer dans la peau  et permettre ainsi une Injection  grâce non pas à un poussoir comme nous en avons l’habitude aujourd’hui, mais à un système de vis. Une innovation considérable.

Certes, ça pique mais que de vies ainsi sauvées.

-------------------------------------------------------------------------------------------------

Publié dans Le guide d'Argentina

Commenter cet article