Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La médecine et les plantes

300px-Arabic_herbal_medicine_guidebook.jpg

                                     tabletd'argile sumérienne

Description de l'usage du cumin et de l'aneth
- La matière médicale de Dioscoride, copie en arabe de 1334               T              ablette sumerienne

 

 

Les Egyptiens, les Romains, le Chinois en connaissaient des centaines.

Elles ont été délaissées, mais les plantes qui soignent reviennent et n’ont pas fini

de nous étonner.

 

Les premiers a avoir utilisé les plantes pour se soigner,  sont les animaux, les chats se purgent en avalant des herbes, les ânes retrouvent la vigueur  en broutant de la sarriette.

L’homme en a tiré des enseignements.

Une plaquette d’argile vieille de 5 000 ans, donne le premier témoignage de ces connaissances.

Sur ce document, il existe des remèdes pour de nombreuses pathologies. En voici quelques unes :

Pour soigner les maladies oculaires,  les médecins égyptiens conseillent du safran, des extrait d’aloès, etc.

Ce savoir a été transmis par le Grec Dioscoride. Il a écrit, après avoir consulté les manuscrits égyptiens un recueil dans lequel il décrit 944 potions , dont 609 d’origine végétale.

Claude Galien, médecin dans une école de gladiateurs, rédige lui aussi nombre de traités qui

Traverseront les siècles.

Les moines s’inspirent de ces ouvrages pour créer leurs jardins de simples.

A l’époque, les pèlerins rapportent de nombreuses plantes et épices de Terre Sainte.

Il faut savoir ce qu’il faut ce que l’on peut utiliser dans une plante.

Paracelse a enseigné au XVIe siècle : << Toutes les choses sont poison, et rien n’est poison ; seule la dose détermine ce qui n’est pas poison. >>

Puis au XIXe siècle, les chimistes ont su isoler les molécules, comme la codéine ou la quinine.

 

Jacques Labescat, précise :<< La médecine est un tout. Et  <<La phytothérapie en fait partie. D’ailleurs, beaucoup  de médecins font de la phytothérapie sans le savoir, par exemple lorqu’ils prescrivent de l’aspirine. >>

En effet, pour soulager les douleurs, Hippocrate conseillait déjà une décoction d’écorce de saule blanc, arbre qui contient naturellement le principe actif de l’aspirine.

Alors, suivez ses conseils : préparez de temps en temps une bonne soupe d’orties, une tisane de romarin ou une infusion de feuilles de cassis.

C’est bon pour la santé.

Tag(s) : #Nature - Science-= - Technique