Qu'est-ce que l'ironie ?

Publié le par Tina

 

 

004

        Sans l'ironie, le monde serait comme une forêt sans oiseaux.
                                              [Anatole France]

 

 

 

Cette phrase de Anatole France, se trouve sur la page d'accueil du blog.

 

 

Cela m'a menée à réfléchir, sur "l'ironie".


Je pense aussi que l'ironie nous aide, envers les autres et envers nous.

Sans méchanceté aucune, cela peut être un échange rieur.

Comme pour tous les mots, si la méchanceté est présente, ce n'est plus le même mot.

 

Je crois que l'ironie fait un peu partie de la dérision. La dérision, j'aime, elle peut nous sortir de nos propres négations. Enfin c'est mon avis, mal expliqué, je l'admets.

 

J'ai donc trouvé ce qui suit

 

 Qu'est-ce que l'ironie ? ?



ironie : Méthode interrogative de Socrate feignant l'ignorance pour amener ses auditeurs à découvrir leurs erreurs, afin de las conduire ensuite à la vérité.


    Jankélévitch disait "Socrate jette les hommes dans la perplexité de l'aporia qui est le trouble symptomatique engendré par l'ironie". Faire douter c'est troubler au moyen de l'ironie. Le doute serait comme les vaguelettes qui trouble la surface de l'eau, après qu'on y ait jeté une pierre. Il trahit - traduit un frémissement, un désordre dans les eaux dormantes de la bonne conscience. Ironiser c'est extraire plus ou moins violemment quelqu'un de son "sommeil dogmatique", lui chercher des poux dans la tête,  le réveiller de sa torpeur paresseuse du "laisser- être" et du "laisser-à-penser". Ironiser, c'est arracher à l'habitude confortable, c'est se distancier de soi, des autres. L'ironie est perspective critique, point de vue de Sirius sur des choses humaines trop humaines. Rapportons ce mot de Voltaire: "Où allez-vous monsieur l'Abbé? écrit-il Savez-vous bien qu'abbé signifie père? Si vous devenez père vous rendez un grand service à l'Etat, il naîtra de vous un être pensant. Il y a dans cette action quelque chose de divin." Ce à quoi on est tenté de lui répliquer: " Chose plus divine encore serait que vous vous en aperceviez."

Une réponse trouvée sur le net concernant la question de l'ironie    

C'est l'humour vache en général tourné contre les autres. C'est le rire mauvais , sarcastique et destructeur qui est fait pour blesser. C'est un rire qui se prend au sérieux, qui se paye la tête d'autrui.
Ce peut être aussi de l'auto dérision.
L'ironie cherche à se faire valoir, plus qu'à amuser
Sources :
Petit traité des grandes vertus A. Comte Sponville.

  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - --

 

                                          http://blog.legardemots.fr/

 

ironie.jpg                                                                 Dessin Ydel

  Ironie : figure par laquelle on dit le contraire de ce que l’on veut faire entendre, l'ironie peut se teinter d’humour et/ou de moquerie. Du grec ironïa, de même signification.
Exemple :

Le gardien aime le langage SMS, non ironie2.png

Point d’ironie
Avez-vous remarqué que, dans l'exemple ci-dessus, le point d’interrogation est à l’envers ? Il s'agit, en fait, du point d’ironie. Ce signe de ponctuation a été proposé par l'écrivain français Alcanter de Brahm (1868-1942) dans son ouvrage L'ostensoir des ironies paru en1899.

C'est, en quelque sorte, un émoticon ("smiley") avant la lettre [:-D]. Il indique que la phrase doit être prise dans le sens contraire de son sens apparent. Il n'a jamais été vraiment utilisé car, habituellement, le contexte est largement suffisant pour que le lecteur puisse dégager lui-même l’ironie. Une autre raison est que le point d'ironie n'a pas, comme le point d'interrogation ou le point d'exclamation, la valeur de retranscription d'une intonation particulière exprimée oralement. Comme il n’informe pas sur le paraverbal, on peut considérer que le point d’ironie est redondant.


Un dernier mot…
Ne pas confondre le point d'ironie et la pointe d’ironie. Sur le plan philosophique, par exemple, l’ironie socratique consiste à feindre l’ignorance pour mieux faire ressentir celle de l’interlocuteur. Point d'ironie en ce propos.

Publié dans aujourd'hui

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mariartgraf 26/03/2011 08:54



Passionnée de philo, j'ai evidemment le bac Philo ! et en études d'arts appliqués c'est incontournable. Alors je complète ton propos...


Socrate, le maître, pratiquait l'art de la Maïeutique : précher le contre pour avoir le pour en réponse ! en cela les humoristes
font de l'ironie et ça fait mal, car ça dénonce les erreurs en les exagérant... avec pour objectif d'éveiller l'esprit pour le mener vers la voie de la vérité ;) c'est de la PHILOSOPHIE avant
tout !


http://fr.wikipedia.org/wiki/Ma%C3%AFeutique



Tina 26/03/2011 09:44



Marie Paule, je suis contente de tes réactions. Comme je te l'ai dit dans l'autre commentaire, je vais  les copier sur le blog pour que chacun soit informée.


Merci à toi


Tina